Académie des Ânes

 

Academie des anes de Pretin - 1

Il y avait à Pretin une Académie tout à fait particulière, créée semble-t-il pendant le rude hiver 1709 par les bénédictins pour divertir les seigneurs et bourgeois et, ce faisant, les inciter à délier leur Bourse. Les bénédictins en avaient eu l’idée, car comme l’on sait, les gens que l’on fait rire se montrent généreux. Or l’hiver suivi de la chute de la banque Law avait ruiné le monastère.

Academie des anes de Pretin - 2

A cette Académie, on ne pouvait entrer qu’après un interrogatoire suivi d’un repas et d’une réception burlesque avec remise de diplôme orné de têtes d’ânes et attributs divers. On lui donna le nom d’Académie des ânes.

 

A intronisation burlesque, questions « drolatiques » du style de celles que les collégiens attribuent à Toto.

En voici quelques exemples :

 

  • Y a-t-il beaucoup d’ânes à Pretin ?
    • Selon le nombre de gens qui y viennent !
  • Quel est le moyen de ferrer un âne de quatre pieds sans le lever de terre ?
    • Couchez le sur le dos !
  • Quelle ressemblance y a-t-il entre un âne et un musicien ?
    • Tous les deux ont beaucoup d’oreilles !
  • Quelle différence y a-t-il entre un mulet et une mule ?
    • Un t !
  • Quel est le personnage de l’antiquité qui a fait le plus peur aux ânes ?
    • Samson !
  • Quel est le meilleur médecin ?
    • Celui qui tue le moins !
  • Pourquoi les frères mineurs portaient-ils des chapeaux blancs ?
    • Pour se couvrir la tête !
  • Que font cinq pigeons sur un toit ?
    • Un nombre impair !

Academie des anes de Pretin - 4Traduction du latin :
« Pourquoi petit âne, te lancer avec témérité dans la versification ?
Apprends d’abord à utiliser correctement les mots latins ».
Traduction de l’allemand :
« Ecoute, toi l’âne, tu es bien téméraire,
Tu te dis poète ? Regarde là-bas, tu sais parfaitement où
Et commence par bien apprendre le latin. ».

Et pour que nul n’en ignore voici un court extrait du contenu du diplôme :

« Depuis longtemps recommandable par son éminente et singulière ignorance est descendu dans l’arène et a démontré avec une force et un courage vraiment asinal… l’antique impéritie de notre université… c’est pourquoi d’un avis unanime et d’un commun accord, frappant des pieds et criant à tue-tête Hin Han ! Hin Han ! Hon Han ! nous l’avons jugé digne d’entrer… Après le 3e et dernier examen, l’avons déclaré savoir à fond l’art de l’ignorance et avons jugé son échine propre au bât, aux verges et au bâton. A ces causes… lui avons accordé la faculté de lire peu et toujours mal, de ne rien se rappeler… de ruer, de braire… »

Bien entendu les noms des signataires étaient à l’avenant :Academie des anes de Pretin - 3

Jean Bête, proto secrétaire,
Basile Rustique, grand gardien des ânes,

comme ceux du personnel et des enseignants : Grison (le doyen, bien sûr), Nicaise Bourriquet (le portier), Bidet l’aîné (grand ânier), Jacqueline de Longues oreilles (l’institutrice), Nicole Bâtée (la matrone)… et j’en passe.

La gravure allemande montre au sommet d’un rocher, au-dessus de Salins, devant un aréopage de six personnes assises, un âne prêtant serment sur un livre titré

 

I A – I A

 

Source :

L’Académie des Ânes

d’après Sylvain Pidoux de la Maduère,

Mes trois paroisses, Marnoz, Aiglepierre, Pretin, 1933

Notes :

  • Ladite gravure allemande reproduite ici et illustrant l’examen de passage du diplôme a été découverte sur Facebook grâce à Annie Turcas et comme provenant du fond ancien de la bibliothèque de Salins-les-Bains. Le modèle original est archivé et numérisé à l’Université de Düsseldorf, en page [321] 194. : http://digital.ub.uni-duesseldorf.de/ihd/content/pageview/3404342
  • Samson car, selon l’auteure de l’article il s’agit ici du jeu de mot : sans son. Non, pas le son « IA IA », mais sans avoine.  Selon le webmaster il pourrait s’agir de l’expression  « … Samson armé d’une mâchoire d’âne … »  extraite du Livre des Juges – Ancien testament. Nous pourrions demander à l’auteur, aujourd’hui décédé, « s’il vint » à nous le faire savoir. Votre avis nous intéresse.

Autres références utiles :

Un texte qui nous vient de Claude Romanet, Maire de Prétin

Pretin 39110 – Communauté de communes : Arbois, Poligny, Salins, Cœur du Jura

D. BILLOIN, P. GANDEL dir., Château-sur-Salins et Pretin (voir en page 26 l’article de Michel Vernus)

 

Si vous le souhaitez nous vous proposons d’imprimer ou d’archiver cet article :

Pour cela cliquez ici

L’Académie des Ânes d’après Sylvain Pidoux de la Maduère.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.